D'abord, d'abord il y a l'aîné
Lui qu'est comme un melon
Lui qu'a un gros nez
Lui qui n'sait plus son nom, m'sieur
Tellement qu'y boit
Et tellement qu'il a bu
Qui fait rien d'ses dix doigts
Mais lui qui n'en peut plus
Lui qu'est complètement fou
Et qui s'prend pour le roi
Qui se saoule toutes les nuits
Avec du mauvais vin
Et qu'on retrouve au matin
Dans l'église qui rombile
Raide comme une saillie
Blanc comme un cierge de pâque
Et puis qui balbutie
Et qu'a l'œil qui divague

Faut vous dire monsieur
Que chez ces gens là
On n' pense pas, m'sieur
On ne pense pas

On prie

Et puis, y a l'autre
Des carottes dans les cheveux
Qu'a jamais vu un peigne
Qu'est méchant comme une teigne
Même qui donnerait sa chemise
A des pauvres gens heureux
Qu'a marié la Denise
Une fille de la ville
Enfin d'une autre ville
Et que c'est pas fini
Qui fait ses petites affaires
Avec son petit chapeau
Avec son petit manteau
Avec sa petite auto
Qu'aimerait bien avoir l'air
Mais qu'a pas l'air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on a pas le sous

Faut vous dire monsieur
Que chez ces gens là
On ne vit pas m'sieur
On ne vit pas...

On triche

Et puis y'a les autres
La mère qui dit rien
Ou bien n'importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d'apôtre
Et dans son cadre en bois
Y a la moustache du père
Qui est mort d'une glissade
Et qui regarde son troupeau
Bouffer la soupe froide

Et ça fait des grands slch
Et ça fait des grands slch

Et puis y'a la toute vieille
Qu'en finit pas de vibrer
Et qu'on attend qu'elle crève
Vu qu' c'est elle qu'a l'oseille
Et qu'on écoute même pas
C'que ses pauvre mains racontent

Faut vous dire monsieur
Que chez ces gens là
On ne cause pas m'sieur
On ne cause pas

On compte

Et puis
Et puis il y a Frida
Qu'est belle comme un sommeil
Et qui m'aime pareil
Que moi j'aime Frida
Même qu'on se dit souvent
Qu'on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu'on vivra dedans
Et qu'il f'ra bon y être
Et que si c'est pas sûr
C'est quand même peut-être

Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas

Les autres disent comme ça
Qu'elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A écorcher les chats
J'ai jamais tué de chats
Ou alors y'a longtemps
Ou bien j'ai oublié
Ou ils sentaient pas bon

Enfin ils veulent pas
Enfin ils veulent pas

Parfois quand on se voit
Semblant qu'c'est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu'elle partira
Elle dit qu'elle m'suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement

Parce que chez ces gens là, m'sieur
On ne s'en va pas
On ne s'en va pas, monsieur
On ne s'en va pas

Mais il est tard, monsieur
Et il faut que je rentre chez moi


Lyrics submitted by Nelly

Ces gens-là Lyrics as written by Jacques Brel

Lyrics © WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE

Lyrics powered by LyricFind

Ces Gens-là song meanings
Add Your Thoughts

0 Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

More Featured Meanings

Album art
Siberian Kiss
Glassjaw
its amazing how far music can come.. 24 years after it released and its one of the most heartfelt songs ive heard
Album art
Light Up The Sky
Van Halen
The song lyrics were written by the band Van Halen, as they were asked to write a song for the 1979 movie "Over the Edge" starring Matt Dillon. The movie (and the lyrics, although more obliquely) are about bored, rebellious youth with nothing better to do than get into trouble. If you see the movie, these lyrics will make more sense. It's a great movie if you grew up in the 70s/80s you'll definitely remember some of these characters from your own life. Fun fact, after writing the song, Van Halen decided not to let the movie use it.
Album art
The Night We Met
Lord Huron
This is a hauntingly beautiful song about introspection, specifically about looking back at a relationship that started bad and ended so poorly, that the narrator wants to go back to the very beginning and tell himself to not even travel down that road. I believe that the relationship started poorly because of the lines: "Take me back to the night we met:When the night was full of terrors: And your eyes were filled with tears: When you had not touched me yet" So, the first night was not a great start, but the narrator pursued the relationship and eventually both overcame the rough start to fall in love with each other: "I had all and then most of you" Like many relationships that turn sour, it was not a quick decline, but a gradual one where the narrator and their partner fall out of love and gradually grow apart "Some and now none of you" Losing someone who was once everything in your world, who you could confide in, tell your secrets to, share all the most intimate parts of your life, to being strangers with that person is probably one of the most painful experiences a person can go through. So Painful, the narrator wants to go back in time and tell himself to not even pursue the relationship. This was the perfect song for "13 Reasons Why"
Album art
Bron-Y-Aur Stomp
Led Zeppelin
This is about bronies. They communicate by stomping.
Album art
Holiday
Bee Gees
@[Diderik:33655] "Your a holiday!" Was a popular term used in the 50s/60s to compliment someone on their all around. For example, not only are they beautiful, but they are fun and kind too ... just an all around "holiday". I think your first comment is closer to being accurate. The singer/song writers state "Millions of eyes can see, yet why am i so blind!? When the someone else is me, its unkind its unkind". I believe hes referring to the girl toying with him and using him. He wants something deeper with her, thats why he allows himself to be as a puppet (even though for her fun and games) as long as it makes her happy. But he knows deep down that she doesnt really want to be serious with him and thats what makes him.