J'ai rencontré des mecs qui changeaient de costard
D'après le cours du kopeck ou celui du dollar
Des monstres dégoûtants, des crapauds pleins de bave
Écroulés de rire en contemplant d'autres épaves
J'ai vu des femmes et des enfants
Les yeux fardés, tout noirs
Perdus et pourtant si sûrs d'eux, bizarre, bizarre
Des gigots qui gigotent et des clodos qui mégotent
Des musiciens qui jouent toujours la même note

Je les ai rencontrés un soir
Dans ma vie, ma rue, au hasard
Ils sont restés dans ma mémoire
Chacun rangé dans son tiroir

Bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare
Ombres paumées, recalés de l'espoir
Compagnons du blues et du dérisoire
Oubliés dans les moments de candeur
Vous revenez dès que j'ai mal au cœur
Partager mes faiblesses et mes erreurs
Vous êtes un peu de mes amarres
Un peu de mon histoire
Mais bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare

J'ai vu des vermeils et des bleus
Des vertes et des biens mûres
Des muets mauvais qui écrivaient sur les murs
Les filles étaient de joie
Les hommes étaient de peine
Point commun, dans leurs yeux
C'est bien la même haine
Des révolutionnaires
Qui voulaient remplacer
Les méfaits de leurs pères
Par leurs propres excès

Je les ai rencontrés un soir
Dans ma vie, ma rue, au hasard
Ils sont restés dans ma mémoire
Chacun rangé dans son tiroir

Bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare
Ombres paumées, recalés de l'espoir
Compagnons du blues et du dérisoire
Oubliés dans les moments de candeur
Vous revenez dès que j'ai mal au cœur
Partager mes faiblesses et mes erreurs
Vous êtes un peu de mes amarres
Un peu de mon histoire
Mais bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare

Bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare
Ombres paumées, recalés de l'espoir
Compagnons du blues et du dérisoire
Oubliés dans les moments de candeur
Vous revenez dès que j'ai mal au cœur
Partager mes faiblesses et mes erreurs
Vous êtes un peu de mes amarres
Un peu de mon histoire
Mais bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare

Oubliés dans les moments de candeur
Vous revenez dès que j'ai mal au cœur
Partager mes faiblesses et mes erreurs
Vous êtes un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Mais bienvenue sur mon boulevard
Quand vient la nuit, quand ma raison s'égare

Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire
Un peu de mes amarres, un peu de mon histoire


Lyrics submitted by Myrhyn

Bienvenue sur mon boulevard Lyrics as written by Jean-jacques Goldman

Lyrics © JRG MUSICALES

Lyrics powered by LyricFind

Bienvenue sur mon boulevard song meanings
Add Your Thoughts

1 Comment

sort form View by:
  • 0
    General Comment

    his fears during the night his reason that goes away

    isacon January 07, 2007   Link

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!