Quand j'ai rencontré Maria Dolorès
Tout de suite j'ai su que c'était elle que j'attendais
Sa jolie bouche, son sourire, ses grosses -Non !- joues !
Tout me disait que c'était elle que je cherchais

J'ai invité la Maria Dolorès
A venir s'installer chez moi dans ma maison
En souriant elle a tortillé les -Non !- mains !
Et j'ai compris qu'elle ne me disait pas non

Le lendemain enfin elle arrivait
Mais avec elle elle amenait

Sa cousine d'Alicante
Le frère de sa tante
Le neveu de son oncle
qui avait des furoncles
La soeur de sa grand-mère
La nièce de sa mère
Le fils de son voisin
Et puis son cousin tyrolien
Olé

Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou

Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ouhouhou

Pour faire plaisir à Maria Dolorès
Comme on était un peu sérré à la maison
Sans plus tarder je me suis remué les -Non !- mains !
Et j'ai acheté une plus grande maison

Quand elle a vu la place qu'on avait
Elle a aussitôt invité

Sa cousine d'Alicante
Le frère de sa tante
Le neveu de son oncle
qui avait des furoncles
La soeur de sa grand-mère
La nièce de sa mère
Le fils de son voisin
La fille de son parrain
Le coiffeur de son chien
Son tonton Sébastien
Avec tous ses copains
Et puis son cousin tyrolien
Olé

Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou

Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ihou
Iplala iplala iplala ouhouhou

Hélas un jour la Maria Dolorès
S'en est allé cherché ailleurs le grand amour
Elle est partie je garderais pour toujours
La nostalgie de sa tendresse et des -Non !- fesses !, -oh pardon-

Depuis je ne peux plus l'oublier
Car en partant elle m'a laissé
Sa cousine d'Alicante
Le frère de sa tante
Le neveu de son oncle
qui avait des furoncles
La soeur de sa grand-mère
La nièce de sa mère
Le fils de son voisin
La fille de son parrain
Le coiffeur de son chien
Son tonton Sébastien
Avec tous ses copains
La soeur de sa marraine
La fille de tante Yvette
La nièce de Constance
Sa cousine par alliance
Mais pas son cousin tyrolien !

Lalahi


Lyrics submitted by alexboy

Le Cousin Tyrolien song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain