On est venu sucer du thé
Dans la faïence de Gien
À moins que ce soit du Limoges.
À moins que ce soit du Limoges.
Manger du gâteau raté
Pourtant quel étouffe-chrétien
Resté coincé dans ma gorge !
Resté coincé dans ma gorge !

Il est dur comme de la pierre
Et m'enverra au cimetière
S'il prend le mauvais chemin
S'il prend le mauvais chemin
Soit le trou de la prière
Comme l'appelait ma grand-mère
Alors, je passerai la main.
Alors, je passerai la main.

Faut surveiller sa grammaire
Comme un académicien
Faut pas dire le frère à Georges.
Faut pas dire le frère à Georges.
Mais je ne suis pas son frère
Et encore moins son cousin.
J'attends pas qu'on m'interroge.
J'attends pas qu'on m'interroge.

N'appelez pas la police !
Je suis le coquin de votre fils
Car il préfère les garçons.
Car il préfère les garçons.
N'appelez pas la police
Mais le coiffeur de service
Car vos cheveux se hérissent.
On dirait un hérisson.

Elle a renversé le thé
Et la faïence de Gien
À moins que ce soit du Limoges.
À moins que ce soit du Limoges.
Pis le temps s'est arrêté.
À part les soupirs du chien
On n'entendait plus que l'horloge.
On n'entendait plus que l'horloge.

À part les soupirs d'Ulysse
Qui me bavait sur la cuisse
On entendait le coucou suisse.
Ça me donnait des frissons.
Je suis le coquin de votre fils.
Pas de quoi briser votre service !
Attendez que je fournisse
Une petite explication !

Je remonte à l'Antiquité.
Je fais appel aux Anciens.
Je lui fais visiter les loges.
Je lui fais visiter les loges.
Mais comme le gâteau raté
Que son garçon en soit un
Reste coincé dans sa gorge.
Resté coincé dans sa gorge.

Le moyen pour que ça glisse
Et déboucher l'orifice
C'est d'avaler de la mie de pain.
C'est d'avaler de la mie de pain.
Paraît qu'y en a qui dévissent
Avant de compter jusqu'à dix
En se coinçant un pépin.
En se coinçant un pépin.

Nous reviendrons sucer du thé
Dans la faïence de Gien
À moins que ce soit du Limoges.
À moins que ce soit du Limoges.
Et pour ne pas vous heurter
Nous raconterons aux voisins
Que je suis le frère à Georges.
Que je suis le frère à Georges.


Lyrics submitted by Oliviaka

Georges song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain