"Sombreros" as written by and Jerome Jacques Marie Jean Attal Benjamin Ricour....
Un baiser c’est presque rien
C’est du temps qui déteint Sur le cœur,
Le froc
Un baiser c’est trois fois rien
Mais les nôtres, les prochains, ne seront pas
En toc

Un baiser c’est de l’intox
Souvent une équinoxe, j’en fais pas
Des tonnes
Ou alors ça tonne, ça résonne
Et l’on tombe en syncope, ou bien dans
Les pommes

Vogue ma peine sous les sombreros, sous les sombreros
Vogue ma peine sous les sombreros, soûlée sombrer

Un baiser ça jette un sort
Mais parfois j’en ressors Plus vivante
Que morte
Rentre chez ta mère si tu crains le tonnerre
Si l’amour N’est pas dans
Tes cordes

Vogue ma peine sous les sombreros, sous les sombreros
Vogue ma peine sous les sombreros, soûlée sombrer

Un baiser c’est Presque rien
C’est le cœur Assassin du chagrin
En stock
C’est le cœur Qui écope D’une peine
Équivoque Puisqu’elle fait
Du bien

Vogue ma peine sous les sombreros, sous les sombreros
Vogue ma peine sous les sombreros, soûlée sombrer

Un baiser c’est Presque rien mais les nôtres
Les prochains Ne seront pas en toc
Un baiser c’est Presque rien mais les nôtres
Les prochains Ne seront pas en toc


Lyrics submitted by SongMeanings

"Sombreros" as written by Jerome Jacques Marie Jean Attal Benjamin Ricour

Lyrics © Warner/Chappell Music, Inc.

Lyrics powered by LyricFind

Sombreros song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain