Je ne crois pas décidément que nous ferons ce voyage,
Au delà de ces ciels lumineux de plus en plus clairs
Protégés, inaccessibles à l'ombre.
Je nous vois mal en âmes errantes à jamais,
Prétendant à un paradis invisible, lui aussi, par excès de lumière.
A fouiller dans les vieux souvenirs, on s'interdit l'éternité
Le corps se courbe, lentement comme l'espoir fane
On ne voit plus que les marques du temps qui nous rapprochent de notre tombeau latent.


Lyrics submitted by jellyfishs

Septembre Et Ses Dernières Pensées song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain