"J'Appelle" as written by Alain Souchon and Laurent Voulzy....
Après ma journée faite m'en allant promener
Sur mon chemin je rencontre une fille qui chantait

C'est un temps bien plaisant que de vivre sans amant
C'est un temps bien plaisant que de vivre sans amant

La prends par sa main blanche dans le bois l'emmener
Quand elle fut dans le bois elle s'est mise à pleurer

La la la la la la la la
La la la la la la la la

Ah! Qu'avez-vous la belle, qu'avez-vous à pleurer?
Je pleure que je suis jeune pour venir vous accompagner

Si vous êtes trop jeune, nous vous laisserons aller
Quand elle fut hors du bois, elle s'est mise à chanter

C'est un temps bien plaisant que de vivre sans amant
C'est un temps bien plaisant que de vivre sans amant

Ah! Qu'avez-vous la belle, qu'avez-vous à chanter?
Je chante à ce lourdaud qui m'a laissé filer
Retournons-y la belle, cent écus vous aurez
Ni pour cent ni pour mille, jamais vous ne m'y aurez

Quand on tient les fillettes, il faut les embrasser
Quand tu tiens l'alouette, il te faut la plumer
Quand on tient les fillettes, il faut les embrasser
Quand tu tiens l'alouette, il te faut la plumer
Quand on tient les fillettes, il faut les embrasser
Quand tu tiens l'alouette, il te faut la plumer.


Lyrics submitted by SongMeanings

"J'Appelle" as written by Laurent Voulzy Alain Souchon

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Lyrics powered by LyricFind

J'Appelle song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain