"Lennon Kaput Valse" as written by Alain Souchon and Yves Martin....
Les caresses et les baisers par dix
Qu'on voulait dans les années soixante-dix,
Abandonnés dans les camions
Le long des routes,
N'en parlons plus déjà bon
Lennon kaput.
Les petits babas, les Lubérons, les ploucs
Piégés dans le rêve aux tifs trop longs,
Le vieux look.
J'aimais bien le ridicule discours
Qu'ils faisaient.
C'était de l'amour qu'ils Imagine,
Imaginaient

Tu sais je sens bien que je prends la tasse
A chanter mes regrets sur une valse.

On se cache le corps dans le cachemire, le glamour.
Mon cœur, j'ai mis du chatterton autour.
Isolé du monde extérieur, on meurt.
Dans nos chansons, y a moins de chaleur
Tout à l'heure.

J'ai triste toute la nuit seul sous la neige.
Tiens voilà les Indiens qui sortent du Privilège.
Bye, bye, les bibis, les chaleurs qu'on pense.
J'assurerais comme les kikis dans la violence.

Tu sais je vois bien que je prends la tasse
A chanter l'amour sur une valse.


Lyrics submitted by SongMeanings

"Lennon Kaput Valse" as written by Yves Martin Alain Souchon

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Lyrics powered by LyricFind

Lennon Kaput Valse song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain