"L' Autorail" as written by Alain Souchon and Laurent Voulzy....
Laisse le jumbo où qu'il aille.
Viens faire un beau voyage de paille.
Plus de bas résille, vieux chandail,
On se taille, bye bye.
C'est une micheline, autorail
Qui tire, qui fume, qui travaille,
De la pacotille sur des rails,
Dentelle et skaï.

Toute la nuit les jolis boogies nous feront bouger.
Ça fera du boogie woogie gai.
Avec le champagne, je suis pas sûr que, dans le tunnel noir,
On fasse pas l'amour dans le couloir.

Laisse les Seychelles aux blasés,
Ces prospectus au panier.
C'est du décor, du papier, du préfabriqué.
C'est une diesel compensée, deux roues motrices, cylindres en V,
Les gares, pressés, chaud le café,
Vite, baiser sucré.

La vitesse est telle qu'il a vite été le tunnel
Et nous voilà tout nus à Vittel.
T'as un grain de beauté que j'avais pas vu tout à l'heure,
Sur ta peau là où il y a le cœur.

Micheline, lézard, quel panard,
Viaducs, rivières, tout l' bazar
Et vive l'erreur d'aiguillage qui nous laisserait, toi et moi,
Deux mois sur voie
Deux mois sur voie,
Deux mois sur voie de garage.

Contre les compagnies aériennes, je n'ai aucun grief,
Mais tout de même, SNCF.


Lyrics submitted by SongMeanings

"L' Autorail" as written by Laurent Voulzy Alain Souchon

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Lyrics powered by LyricFind

L' Autorail song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain