"Processus 2003" as written by Karl Appela, Bachir Baccour, Ryad Selmi and Yvan Jaquemet....
Hey!
Sniper
2003 (2003, 2003, 2003)
Putain d’processus
Ça y est, l'beat est lancé, mais où est passé l'inspi?
Évaporé dans un féspli donc à moi d'anticiper
Despee changé, y'a eu trop d’laisser-aller
Bon, Tuny s'est relaché car le premier a tout niqué
Est-ce bien compliqué d'y apporter du changement?
C'est important pourtant vu qu'on nous attend au tournant
Là j'évalue les risques, à la base parti de rien
Et j’vais pas jouer l'Américain maintenant qu’j’ai vendu des disques
Puisqu'on me croit riche, que dire de mes pépettes?
Une chose est sûre certes, j'ai réglé toutes mes dettes
Pas d’prise de grosse tête, si j’me suis envolé en l'air
J'ai réatterie pépère, t'inquiète, j'ai des pompes à bulle d'air
Hep sartek pour les choses
Sinc j'ai investi ici toujours la même famille
Pas d'homo ni travesti
Aux platines c'est Dj Boudj
Y'a Aket et Blako
Conflit pas séparation, les rumeurs sont des ragots
Donc toujours à 4, rabate mais pas cagoulé
Agité, exact pas d'minerve dans 1’col roulé
Touché le M.I.C, laisse mes empreintes digitales
Afin d’toucher ton amour propre ou tes parties génitales
Sale excuse bidon, veux-tu entendre c’qui s’dit?
Nous rappant pour les p’tits et trop d’sky dans l’biberon
Voyons, mais qu'aimerais-tu entendre?
Qu’chuis underground ici
Et qu’j'ai ligoté 1’Difool et ploté la Marie
Bah oui et t’sais c’que j'ai compris et ça depuis qu'on vend
Des coups plus t'en prends plus t'apprends et enfin tu comprends
Des coups plus t'en prends plus t'apprends et enfin tu comprends
Des coups plus t'en prends plus t'apprends
2003, j’te surprends
Auch, nous on l'est

S que t'es auch, nous on l'est encore
N au fond du cœur, on repart en guerre
I, machine à merde, come-back trop sévère
P E R, on perd pas le nord
S, cadron en place, on cadre le tire
N, ième attack zincou lève la patte
I, névitable, attend toi au pire
P E R, on explose les stats

On a pris une ride, tu fais scred
Pour un retour trop crade gros
Sois pas aigri quand on accélère
Et que tu rétrogrades
Préviens les pomplars qui sortent la grande échelle 2003
S’ra mort faya à grande échelle
Qui aurait cru que ce groupe crèverait l'écran
Que des gens crient pour eux,
Qu'ils boufferaient tous cru le grands, qui?
Dis-moi qui?
Quand on était rien tu disais, écoute moi ces cons

Qui rêvent trop
J'chuis bon à fumer de la leuskon
Tire pas cette mine, ok j’te pardonne, allez barre toi vermine
L'instru m'attend
Faut qu'j’la cartonne, ça sent le carbone
V’la l'équipe pirotechnique, notre mastok
On sort la zeb du plastoque et place au spectacle
Deuxième tome, on garde la même team, le même thème
Un rap qui sent le bitume
Un truc qui laisse des hématomes
Uppercut, hyper brut au cromi ça déchire la gueule et l'anus
Du piment j’en ai trop
Percute le beat de plein fouet, je le mets en joue et en tant que Sniper
J’le fini troué ça claque
Comme un fouet, ces jeunes-là sont doués
Processus 2003 objectif tous secoués
Prends une bouée, c'est trop fluide tu risques la noyade
Ces terrains dangereux
Comme chez les yakouz ou les triades
Ch'uis voué à mon équipe, on veut la world cup, cap vers le sommet
Grimpe vite on décolle tout de suite

S que t'es auch, nous on l'est encore
N au fond du cœur, on repart en guerre
I, machine à merde, come-back trop sévère
P E R, on perd pas le nord
S, cadron en place, on cadre le tire
N, ième attack zincou lève la patte
I, névitable, attend toi au pire
P E R, on explose les stats

Tu croyais qu'on était gayz et que mon équipe était dans le gaz
Qu'on était dead et
Qu'on avait fait que de surfer sur la vague
Bah dis-toi qu'c'est d’la baise, on revient tous gdid, mets toi à l'aise
Roule toi une diez
Écoute c’que j’dis
Faut que tu ressentes la vibe, et tous c’qui va avec, la gniack, 2.0.0.3
Malgré mon gabarit, Aket au mic c'est d’la barbarie
Bah oui j’savais que j’les barberais
J'avais promis que ça barderai, que j’garderai la pêche
Et que les bacs on les bombarderai
J'passe des larmes aux barres des rires, de l'egotrip au militant
Les sujets les plus brûlants
C'est l’cas d’le dire
On cadre le tire, la balle atteint ça cible, s.n.i.p.e.r
Obligé en un battement de cil
Remise à jour, remise à niveau, remise à l'amende
Remise à plat ventre à nouveau
Massacrer la parole, on prend les mêmes on recommence
En parallèle, il y a la vie qu'on mène
J'y trouve ma substance, avec tout c’qui s’passe, il y a d’la matière
Et j’compte pas faire
Comme si de rien n'était donc j'ai noirci des pages entières
Meilleur qu’hier et moins bon que demain
J’suis pas du genre à faire des efforts pour plaire
Même si j’suis dans ma chambre
Mon rap, c'est pas elle qui le gère, elle y met le gen-ar
Et la promo nécessaire
Il y aura pas d'histoire

S que t'es auch, nous on l'est encore
N au fond du cœur, on repart en guerre
I, machine à merde, come-back trop sévère
P E R, on perd pas le nord
S, cadron en place, on cadre le tire
N, ième attack zincou lève la patte
I, névitable, attend toi au pire
P E R, on explose les stats

C'est l'odyssée du sniper, téma zincou y'a trop d’flou
S.n.i.p.e.r, malgré tous les croches pattes
Mon équipe est toujours debout


Lyrics submitted by SongMeanings

"Processus 2003" as written by Bachir Baccour Karl Appela

Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC, Universal Music Publishing Group, DESH MUSIQUE

Lyrics powered by LyricFind

Processus 2003 song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain