"Retour aux Sources" as written by Mamadou Bagayoko, Baptiste Pietras and Ryad Selmi....
Ca remonte au début des années 90 dans mon 95
Sans jouer l'ancien j'te raconte comment j'ai vécu l'truc
Avec mes yeux d'enfant
J'ai tous pris dans la gueule en même temps
Gue-da, pe-ra, se-dan à fond dedans
Petit Aket' veut en être et fini par s'y mettre
Mon blaze trouvé fallait que j'donne du style à mes lettres
Les premiers rap que j'écrivais fallait que j'donne du sens à mes textes
Envie de prouver que j'existais bref
J'étais toujours à l'affut des nouveautés, toujours à la page
Tous ceux qui m'ont connu à cette époque le savent
Les années collèges, entre les hardoss et ceux qui écoutaient d'la dance, tout c'que j'détestait
Pour les braves mecs c'étaient la kiff-fun ou la soul
Et moi j'me faisait tailler pour eux j'étais dans un trip de zoulou
Mais malgré tout y'avait quelques têtes qui étaient dans le coup
Ca tâtait le beda, ca parlait de pe-ra dans la cour
Toujours Aketo à cause, alors qu'est-ce que t'écoutes
Oh c'est du lourd faut qu'j'fasse un double prête moi la cassette
J'te parle du temps des doudounes Chevignon, des vestes Carrarht
Fila, Ondin, survet' troupe, la boucle avec son blaze
Si t'avais le blouson Starter c'était la grande classe
Le rap et tout c'qui va avec m'a mis une grande claque
Pour beaucoup ce n'était qu'une mode, pour d'autres une grande plaque
Moi c'est vite devenu ma drogue, ouai j'suis un grand j'claque
Ça fait 15 ans que dans ma vie ça prend une grande place
90-91 j'suis déjà d'dans grâce
Aux zin-cou Mr. Casse, 93 Mafia Crew
SEAH aussi, le man qui m'a trouvé mon blaze
À E-one Paussi, ma banlieue nord et tous ces cartonneurs, Aket' wonner
C'est pour un public avertit que j'raconte ma vie, depuis t'ta l'heure
Aket' dis leur/ que ceux qui savent me comprennent
Ceux qui s'en tapent, qu'ils zappent et les vrais se rapellent
Si tu t'en tape tu zappe, seuls les vrais se rapellent

On me dit Aket' t'es un baisé, t'aime à t'risquer dans ta debienne
Tu tag encore, t'ecoutes encore des trucs à l'ancienne
J'demande pas qu'on me comprenne car j'comprend qu'on comprenne pas
Qu'est-ce tu veux qu'j't' dise inisiste pas ça s'explique pas
Toi qui est atteint du même virus tu piges
L'histoire continue, ça va faire plus d'10 piges
Mais j'suis un baisé, j'reste dans ma debienne
J'getta encore j'écoute encore des trucs à l'ancienne

Le hip-hop c'est ma culture, mais pas mon milieu
J'suis pas de Paris, moi j'l'ai vécu version banlieue
La ligne nord et ses trains gris, les feux gras m'intriguent
J'restais la tête collé aux vitres avec de grands yeux
Moi trop curieux j'me disais merde mais qui fait ça
Ca m'fascinais dans mon secteur Fleury c'est des geutta de tout-par
Toute une époque, toute une histoire
700 ml intox et Paris ton-car
Des fois ça montait sur Paname pour faire le tour des shops
Sky, équivoque, LTD, Double Source
Voir si y'a le nouveau Get Busy ou le dernier Yourse
Les premières teilles' de Cut ont kiffés les T-shirt
De Colt mon pote c'était la tate-pa
Direction la Samaritaine puis j'ai des pose K
Wagon service sur le retour, on punissait les interieurs
Allez roule petit train faut que mon blaze tourne
Dédicace pour, tout ceux qui m'ont influencés de près ou de loin
Ceux avec qui j'ai commencé sachez que tous ont représentés, n'oubli rien
Ceux qui m'ont mis bien
J'ai toujours un brin
De nostalgie car aujourd'hui y'a plus la même magie
Caché depuis le jour où le rap est rentré dans ma vie
J'ai toujours souhaité qu'il finisse par exploser
Quand c'est arrivé j'me suis senti depossédé mais, mais
J'crache pas dans la soupe, un groupe qui marche
Avec la grâce de Dieu je vis du rap
Je vis mon rab, je vide mon sac
Aket' au mic fidèle à ses principes de base

On me dit Aket' t'es un baisé, t'aime à t'risquer dans ta debienne
Tu tag encore, t'ecoutes encore des trucs à l'ancienne
J'demande pas qu'on me comprenne car j'comprend qu'on comprenne pas
Qu'est-ce tu veux qu'j't' dise inisiste pas ça s'explique pas
Toi qui est atteint du même virus tu piges
L'histoire continue, ça va faire plus d'10 piges
Mais j'suis un baisé, j'reste dans ma debienne
J'getta encore j'écoute encore des trucs à l'ancienne

Ni de l'ancienne, ni de la nouvelle école, j'suis la vraie école
Le fusil sur la même épaule à travers les époques
Je porte, le flambeau de la culture la plus au top à tous les niveaux
Celle qui a revolutionné les règles de l'art classique, là danse la zik
Ou la peinture t'inquiêtes on a des pointures dans tous les domaines même dans la pe-sa
De nos dégaines à nos thêmes ils récupèrent ça
Dans le monde de la mode, ou dans les pubs
On voit le hip-hop profiter à des putes
Pour des buts à l'opposé des notres, je lutte
Mes potes me disent t'es rude c'est rien
On s'en bat les reins c'est du ness-biz
Moi aussi j'ai faim d'oseille mais pas à n'importe quel prix
J'ai ça dans le coeur j'peux t'en parler des heures
Avec les yeux qui brillent petit, vient pas jouer les puristes connard
Joue pas le papy tu vas pas m'enseigner mon art
Toi t'était où quand y'avait pas d'"Premier sur le rap"
Aie, Ou sur la 6 j'attendait impatiemment rap line
Quand ça ecoutaient Dina style ou Radio Star
Un peu plus tard qu'on les Radical le jeudi soir
Chacun son histoire, chacun sa vison
La mienne est celle d'un man bousillé par sa passion
Venu rendre hommage à sa facon, mais passons
L'histoire continue laisse couler le son

On me dit Aket' t'es un baisé, t'aime à t'risquer dans ta debienne
Tu tag encore, t'ecoutes encore des trucs à l'ancienne
J'demande pas qu'on me comprenne car j'comprend qu'on comprenne pas
Qu'est-ce tu veux qu'j't' dise inisiste pas ça s'explique pas
Toi qui est atteint du même virus tu piges
L'histoire continue, ça va faire plus d'10 piges
Mais j'suis un baisé, j'reste dans ma debienne
J'getta encore j'écoute encore des trucs à l'ancienne


Lyrics submitted by SongMeanings

"Retour aux Sources" as written by Mamadou Bagayoko Baptiste Pietras

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Lyrics powered by LyricFind

Retour aux Sources song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain