"Le Successeur" as written by Jacques Abel Jules Revaud, Didier Rene Henri Barbelivien and Michel Charles Sardou....
Il vient d'entrer en scène
Dans mon costume de scène.
Il n'a rien à m'envier,
Il n'a même pas salué.
J'm'entends encore lui dire
La manière de sourire,
La façon d'arriver,
Gladiateur sacrifié.

Il commence sa chanson
Et j'reconnais l'intro.
C'est ma première leçon,
D'la rigueur, mais pas trop.
Pour sa première rengaine,
Il parle avec les mots
D'une jungle africaine,
De l'adieu d'un bateau.

Et il est jeune, il est bon, il est beau.
Quel talent, quelle leçon, quel salaud!

Quand il parle d'une femme,
Elle ressemble à la mienne.
Dans le bleu de ses larmes,
Je me fais de la peine.
Il joue avec mesure
De la mélancolie,
Des passions, des blessures,
Sur le fil de ma vie.

Et il est jeune, il est bon, il est beau.
Quel talent, quelle leçon, quel salaud!

Il s'arrête, un silence
Et le public délire.
Sur une histoire d'amour,
Il enchaîne à plaisir.
Il connaît mes images.
Il sait les colorier.
Il accroche un nuage
Que je lui ai soufflé.

Il finit, dans sa loge,
Sonné comme un boxeur.
Quand quelqu'un l'interroge,
Il répond "Tout à l'heure!"
Et puis il m'aperçoit,
Il m'embrasse, il m'attire.
Est-ce que c'est bien ma voix
Que j'entends pour lui dire

Qu'il a raison d'être jeune, d'être beau?
Quel talent, quelle leçon, quel salaud!

Qu'il a raison d'être jeune, d'être beau?
Quel talent, quelle leçon, quel salaud!


Lyrics submitted by SongMeanings

"Le Successeur" as written by Jacques Abel Jules Revaud Didier Rene Henri Barbelivien

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Lyrics powered by LyricFind

Le Successeur song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain