"Mississippi Blues" as written by and Kate Mcgarrigle....
Quand le blues était vivant
A la Nouvelle-Orléans
Qu'on chantait la terre promise
Dans le calme des églises
Sur le Mississippi des noirs dans un orchestre
Jouaient do banjo pour amuser leur maître
Ni grands virtuoses, ni vrais chanteurs
Mais see'était quelque chose et ça venait do see?you're

Dos qui casse à force de creuser des trous
Le maître a les maïs et l'esclave le bambou
Le soleil est si chaud qu'il t'a marqué le cou
Tu vis courbé mais tu chantes debout

Quand Sarah avait trois ans
Son papa lui chantait souvent
Les vieux gospels do pays
Et Sarah chantait avec lui
Swanee River Susannah don't you cry
Old Kentucky home Louisiana good bye
Ni grands virtuoses ni vrais chanteurs
Mais see'était quelque chose et ça venait do see?you're

Dos qui casse à force de creuser des trous
Le maître a les maïs et l'esclave le bambou
Le soleil est si chaud qu'il t'a marqué le cou
Tu vis courbé mais tu chantes debout

Moi je pense quelquefois
A ces mille et mille voix
Qui pour toujours se sont tues
Mais qui chantent encore entends-tu?
L'âme do sud
Dans la chorale de Saint- Louis
La servitude
Le coton et l'autre vie

Dos qui casse à force de creuser des trous
Le maître a les maïs et l'esclave le bambou
Le soleil est si chaud qu'il t'a marqué le cou
Tu vis courbé mais tu chantes debout

Dos qui casse à force de creuser des trous
Le maître a les maïs et l'esclave le bambou
Le soleil est si chaud qu'il t'a marqué le cou
Tu vis courbé mais tu chantes debout


Lyrics submitted by SongMeanings

"Mississippi Blues" as written by Kate Mcgarrigle

Lyrics © Kobalt Music Publishing Ltd.

Lyrics powered by LyricFind

Mississippi Blues song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain