"Compagnons Qui Roulez en Provence" as written by and Hugues De Courson Gabriel Yacoub....
Vous autres compagnons qui roulez en provence
Arrachez-vous les dents et n'ayez pas de panse
Bon bras plein de courage, bon corps pour travailler
Faire beaucoup d'ouvrage et jamais rien gagner

Ces maudits provençaux sont pires que le diable
Nous font boire de l'eau et coucher à l'étable
Mais les draps qu'ils nous donnent mon dieu qu'ils sont dont gros
Ils ont servi de voile à tous leurs vieux bateaux

Ces maudits provençaux si dans mon pays passent
Je leur casse les os et brise leur carcasse
De la peau de leur rable j'en ferai un tambour
Pour appeler le diable qu'il vienne à leur secours

Dans la chambre d'en haut, la dame dit au maître
"Compagnon mange trop, il nous ruine peut-être"
Il entend ces paroles le compagnon d'en bas
Mais point ne se désole car bientôt s'en ira

Le printemps va bientôt fleurir de violettes
Alors bons provençaux ce sera jour de fête
Et dans son coeur il pense: "quand printemps fleurira
Fleur de toute nuance, compagnon partira."

Dès le printemps venu, tout rempli de fleurettes
Donnez ce qui m'est dû car je veux partir maître
Dans ta baraque infâme je ne veux plus loger,
Mais j'emmène ta femme pour me dédommager!


Lyrics submitted by SongMeanings

"Compagnons Qui Roulez en Provence" as written by Hugues De Courson Gabriel Yacoub

Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC

Lyrics powered by LyricFind

Compagnons Qui Roulez en Provence song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain