je t'écris des trottoirs de nos villes habillées en noël
de quelques nuits d'hiver
aux saveurs douces amères
je t'écris de ces soirs de lumière
des yeux émerveillés de cette petite fille
au pied d'un grand sapin sur la Cinquième Avenue...

je t'écris d'un départ, d'une valise oubliée
je t'écris d'un lac blanc
où ce couple patine
je t'écris d'un désert
où l'épave d'un bateau se souvient de la mer
je t'écris d'une terre où des maisons s'écroulent...

je t'écris de Venise
où les amants s'éveillent aux sons de vieux clochers
il y neigera peut-être encore cette année
Je t'écris de la mer au large de Gibraltar
Le regard vers tanger
Je t'écris de l'afrique où l'on meurt par milliers
Des 4 coins de la Terre
Je t'écris des tranchées de guerre abandonnées

Je t'écris d'un baiser, de ce banc de paris où deux
amants s'enlassent dans leur éternité et que rien n'y personne ne pourrait déranger
Je t'écris d'un café, de l'aile d'un avion où nos mémoires s'enlassent dans ton éternité et que rien n'y personne ne pourait m'enlever
Je t'écris de ces ciels de quart monde où les corps si légers d'enfants trop peu nourris s'élèvent sans faire de bruit

Je t'écris de la rue où l'on danse et l'on chante
Je t'écris du plumier d'un vieillard solitaire à la chambre oubliée
Je t'écris de la part de ses dieux impuissants au nom desquels on tue
Je t'écris de la main de ses hommes de paix qui n'ont pas renoncés
Je t'écris de la seine, la tour eiffel y brille dans des reflets passés
je t'écris du souvenir d'un baiser par millers
Des 4 coins de la terre, je ferai le tour du monde un jour très ordinaire
Je t'écris de ce rêve de t'avoir tant aimé
Je t'écris ébloui par tant d'humanité

Des quatre coins de la terre
je ferai le tour du monde d'un jour très ordinaire
Je t'ecris de ce rêve de t'avoir tant aimé
je t'ecris ebloui par tant d'humanité
Je t'ecris des tranchées de guerre abandonnées (des 4 coins de la terre)

Je t'ecris de ce reve de t'avoir tant aimé
Je t'ecris ebloui par tant d'humanité (Des quatres coins de la terre, d'un jour tres ordinaire)

Je t'ecris de ce reve de t'avoir tant aimé (Je ferai le tour du monde, des 4 coins de la terre, de la terre....)


Lyrics submitted by whiteandpure77

Je t'ecris song meanings
Add your thoughts

1 Comment

sort form View by:
  • 0
    General CommentThe translation in English is something like this:
    I Write To You

    I write to you from the pavements of our cities dressed for Christmas
    From a few winter's nights
    With a bittersweet flavour
    I write to you from these bright evenings
    From the little girls' amazed eyes
    Under a big fir tree on Fifth Avenue...

    I write to you about a departure, a forgotten suitcase
    I write to you from a white lake
    Where this couple is skating
    I am writing from a desert
    Where a jetsam remembers the sea
    I write to you from a land where houses tumble down

    I write to you from Venice
    Where lovers wake up at the sound of old bells
    Maybe it'll snow again this year
    I write to you from the sea along Gibraltar
    Contemplating Tangier
    I write to you from Africa where people die in thousands
    From the four corners of the world

    I write to you from the deserted trenches of the war
    I write to you about a kiss, from this bench in Paris where two
    Lovers are cuddling in their eternity, that nobody can disturb

    I write to you from a café, from the wing of a plane where our memories are cuddling in your eternity that nobody can take away from me
    I write to you from these skies of the fourth world, where the light bodies of malnourished children rise in silence
    I write to you from the street where people dance and sing
    I write to you with the pencil of a lonely old man in an empty room
    I write to you on behalf of these helpless gods in the name of whom some people kill
    I write to you from the hand of these peaceful men who never gave up
    I write to you from the Seine, the Eiffel Tower shines in glints from the past
    I write to you about the memories of thousands of kisses
    From the four corners of the workd, I'll go all around the world on a very ordinary day

    I write to you from this dream in which I loved you so,
    I write, starry-eyed about so much humanity
    happy7on February 01, 2012   Link

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain