La lumière de juillet s'eteint sur les grèves et songeur, je laisse mes pensées se perdre á l'horizon flamboyant.

La rumeur des vagues m'apaise, je profite de cet instant précieux, invitant la chaude brise marine á raviver me sens alanguis.

Hanté par le mirage des jours heureux j'attends que naissent au large les échos de la nuit.

Mes pensées se noient à l'horizon.

Les heures fielnt, la mer soupire sous des astres lointains déposés en une pincée d'or tremblante sur les houles.

Elle ouvre sa danse hypnotique, et absorbe mon regard décoloré.

Telle une âme en suspension, je voudrais sans crainte disparaître sous le flots; Entendre jaillir des profondeurs leur complainte ensorcelée.

Elles m'appelleraient de leur royaume de nacre et d'écailles aigue marine pour m'emmener loin des miens, d'un monde qui m'est étranger.

Leur tenant la main, lentement, je voudrais sombrer dans de eaux noires m'accueillant silencieusement.

Dire adieu aux lueurs du matin, laisser les courants froids purifier mes pensées, statufier mes chairs, pour trouver le sommeil tout au fond de l'océan.


Lyrics submitted by uteinfullerton

Écailles de Lune – Part 1 song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain