Pour qui tu te prends, espèce de peuple impérieux?
Tu t’étends partout pas d’tact : ooouhh c’est périlleux…
Ça va péter de par toutes les parties opprimées
Faudra payer pour tou’és pays qu’t’as tenté d’touer
Toé qui sais pas pourquoi personne peut t’supporter
Y’a des vérités héritées ardues à porter
Pourtant c’est à portée d’entendement
Mais c’est t’en demander tant pour l’instant…
C’est trop gros pour ton égo
Et pis d’amis t’as pas parce que tu passes et te répands comme une épidémie
T’as pas d’bon sens, le con
Tu penses comme une contagion
Tu mets des légions dans toutes les régions
Ça fait des lésions, des sécrétions d’matière première pour TA réplétion, des États en état de sujétion et d’indigence
Ou d’autres dans le sillon de Sion qui, malgré leur apparence d’indépendance, te doivent leur existence contre nature qui nourrit les frictions
Ça dure depuis des siècles, y’a pas d’solution, j’te jure
Pis tu nous fais l’affront d’essayer d’être juge et partie : t’es pas mal mal parti…

On peut pas être le Maître du Monde sans mépriser l’monde
Vous s’rez pus les masters parce qu’astheure ça gronde
On peut pas être le Maître du Monde et pis aimer l’monde
On sonde son nombril de lombric
On peut pas être le Maître du Monde sans faire chier l’monde
Ça prend plus qu’un plaster pour calmer la fronde
On peut PAS être le Maître du Monde
Tu mèneras pas à terme ton plan immonde

J’ai choisi mon camp
Quand ?
Quand TU me l’as demandé, le Grand !
Entre le p’tit monde ou le Roi
C’pas toi mon choix… c’est quoi l’émoi ?
Tu t’attendais pas à tant, tant tu te sens essentiel ?!
Mais sans l’ciel de ton bord, qu’est-ce que tu veux faire ?
C’est l’Enfer ! La Mort !
Tout est relatif ici-bas, c’est ça qui va pas !
Mais relaxe, du mal y’en a partout, même (surtout) dans ton bout
Tu vois donc pas qu’la myopie des criss d’intégristes, au fond
C’est ton fondamentalisme presbyte et casse-couilles
Mais en moins hypocrite, en plus « on s’débrouille »
Ta fatuité de fat ass fait qu’il faut forcer forcément un peu plus
Pour faire fuir le minus qui se camoufle au tréfonds de toi
Tu fais peur au monde mais fais gaffe à la fronde, ça gronde, ça gronde…

On peut pas être le Maître du Monde sans mépriser l’monde
Vous s’rez pus les masters parce qu’astheure ça gronde
On peut pas être le Maître du Monde et pis aimer l’monde
On sonde son nombril de lombric
On peut pas être le Maître du Monde sans faire chier l’monde
Ça prend plus qu’un plaster pour calmer la fronde
On peut PAS être le Maître du Monde

Ça fait que : fais attention
Ça prends juste une fraction de faction
Une effraction, et tac ! : un coup d’exacto ou d’couteau…
Tôt ou tard les exactions vont pleuvoir
La miction entre en fonction dans ton caleçon
Tu passes à l’action même si y’a rien à faire que de raser tous les arbres
Dans les pays où c’est que y portent la barbe
Faire sauter toutes les cavernes?
C’est de l’impatience-fiction, de Jules Vernes
Mais t’as raison, ça prendrait beaucoup trop de temps sans tension
Cent ans de repentance et des excuses honnêtes et nettes à la planète
Pour que se mettent à t’apprécier tous les peuples que t’as tapé à la machine
Faute de frappes, vous auriez la sympathie comme arme de persuasion massive
Tu m’as déjà dit qu’j’avais le même discours qu’Oussama Ben Laden
Ouh, ça m’a fait ben d’la peine !...

On peut pas être le Maître du Monde sans mépriser l’monde
Vous s’rez pus les masters parce qu’astheure ça gronde
On peut pas être le Maître du Monde et pis aimer l’monde
On sonde son nombril de lombric
On peut pas être le Maître du Monde sans faire chier l’monde
Ça prend plus qu’un plaster pour calmer la fronde
On peut PAS être le Maître du Monde
Tu mèneras pas à terme ton plan immonde


Lyrics submitted by DJgif

Antiaméricanisme primaire song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain