Dans mes grands espaces, je fais du pousse-pousse,
Je manie les armes de l'adolescent cynique.
Si personne ne vient à ma rescousse,
Je jure devant le rien qui m'entoure, que je me pique.
Animal du désert, mort sous le sable,
Draperies légères, linceul inaltérable,
Brandir mon téléscope, amour phallique,
Et scruter l'horizon aux bas-reliefs érotiques.
Tout le monde sait que je suis amoureux,
De la plus belle fille du monde.
Tout le monde sait que je deviens frileux,
En l'absence de mon extrait de Joconde.
Depuis tout ce temps que l'on s'interroge,
Sur la nature du boum-boum qu'une lèvre déclenche,
Même les gros monsieur cachés sous leurs toges,
Restent muets en sentant leurs coeurs qui flanchent.
Tout le monde sait qu'il est amoureux,
De la plus belle fille du monde.
Tout le monde sait qu'il deviendra frileux,
En l'absence de son extrait de Joconde.
Mythes du coeur aux doux relents d'aulos,
Dégagez-moi les brouillures de ces mirages sablonneux,
Car si parfois le désert vient me chercher des crosses,
Je resterai debout et resterai de feu.


Lyrics submitted by ecorchee1

Extraits De Jocondes song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain