J'ai vécu heureuse
Dans mes palais
D'or noir et de pierres précieuses,
Le Tigre glissait
Sur les pavés de cristal,
Mille califes se bousculaient
Sur mes carnets de bal.

On m'appelait La Cité pleine de grâce,
Dieu,
Comme le temps passe,
On m'appelait Capitale de lumière,
Dieu,
Que tout se perd.

Je m'appelle Bagdad,
Et je suis tombée
Sous le feu des blindés
Sous le feu des blindés,
Je m'appelle Bagdad,
Princesse défigurée,
Et Shéhérazade
M'a oubliée
M'a oubliée.

Je vis sur mes terres
Comme une pauvre mendiante,
Sous les bulldozers,
Les esprits me hantent,
Je pleure ma beauté en ruine,
Sous les pierres encore fumantes,
C'est mon âme qu'on assassine.

On m'appelait Capitale de lumière,
Dieu,
Que tout se perd.

Je m'appelle Bagdad,
Et je suis tombée
Sous le feu des blindés
Sous le feu des blindés,
Je m'appelle Bagdad,
Princesse défigurée,
Et Shéhérazade
M'a oubliée.

Mes contes des mille et une nuits
N'intéressent plus personne,
Ils ont tout détruit
Ils ont tout détruit.

Je m'appelle Bagdad,
Et je suis tombée
Sous le feu des blindés
Sous le feu des blindés,
Je m'appelle Bagdad,
Princesse défigurée,
Et Shéhérazade
M'a oubliée
M'a oubliée.


Lyrics submitted by annazoff

Je M'appelle Bagdad song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain