La mort sifflera trois fois
Par les trois orifices
De ce jardin qui est le tien
Le jardin des délices

La mort sifflera trois fois
Comme le vent dans les flûtes
La litanie de l'os
Fendant l'air des allées d'Aulos

La mort sifflera trois fois
Par la Sainte Trinité binaire
De ce plat pays qui est le mien
Egorgé par les zéros les uns

La mort sifflera trois fois
Des abbesses aux abysses
Enchaînées, déchaînées
Jusqu'à c'qu'elles couinent et jouissent

La mort sifflera trois fois
Dans les millieux aqueux
Et les porcs dans la crèche
Savent qu'vous êtes tous de mèche

La mort sifflera trois fois
Les trains grondent dans les corps
Pendant que le mien si frêle
Devine l'envers de ton décor

La mort sifflera trois fois
Comme le serpent qui suppute
Perquisition de l'arrière boutique
De ta connasse en rut
Nous convergerons vers la souille
Gerbant le sang du Christ
Et les effluves de nos couilles
Embaumeront la surface des kystes

J'enculerai ton hygiène mentale
Snoberai tes mâchoires vaginales
Les ronces qui poussent entre mes côtes
Viendront déranger ton bocal

Et le cauchemar se prolonge
Renifle et grogne en nos arrières
Un oui, un non et on s'allonge
Pourvu qu'ce soit dans un cimetière

Je perçois au lointain comme des rires
Des bouches de salopes qu'on opère
Craquent les incisives, les molaires
De ta chère enfant qui expire

La mort sifflera trois fois
Par des yeux abolis
Couteau dans l'dos qu'un ami plante
L'a dû confondre l'ortie et l'hostie

Ses pupilles noires crachent des aiguilles
Viennent faire crisser mes vertébrales
Tout en déchirant tes annales
De pissotières en bas résilles

Suicide collectif, la gériatrie
Vous la trouviez pourtant si humaine
Mais rien ne sert de parler de magnifique
Le mal est fait, la vie se traîne

Les forces de la mort
Fondent au petit matin
Grêle de crânes
Cristallins

Je t'ai vu
Sacrifié sur l'autel du mal-être
Pompant
Les vomissures de leurs urètres
Aucun moyen d'éviter
Les affres de la dernière extrémité

La mort sifflera trois fois
Trois danses épileptiques
Où nonnes et squelettes
Frottent leurs culs aux triques

Bouh, bouh...
Bouh, bouh...

Ouvre ton bec aux rêves
Ouvre ton bec aux rêves


Lyrics submitted by ecorchee1

La Mort Sifflera Trois Fois song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain