Penchée sur le dos, alanguie, l'air était frais tout autour. Alentour, les bruits n'arrivaient qu'en retard d'au moins une heure. Sous mes paupières le sang passait si lentement qu'enfin je voyais à travers, gouttant à peine, indifférente, le suret de ce que l'on a fait de notre amour.
Fraîchement coupées sous les pieds, l'herbe ou des fleurs exhalaient. Sensiblement, ça me plaisait, je ne savais alors que l'ordinaire était parti pour nous.

Dis-moi ce que je devais faire vers les volets, les fleurs et l'eau, à travers les flots j'arrivais, dis-moi ce que l'on, dis-moi ce que nous, dis-moi ce que je devais faire vers les volets, les fleurs et l'eau, à travers les flots j'arriverais.

Le côté gauche endolori, des fourmis dans l'avant-bras, j'entendais le son d'une voix emballée dans du coton. Quand enfin mon sang s'assombrit, qu'il devint noir et blanc le froid qui l'entourait, je compris qu'il fallait me taire et qu'aucun mot ne viendrait m'aider dans mes adieux.

Dis-moi ce que j'aurais dû faire vers les volets, les fleurs et l'eau, à travers les flots j'arrivais, dis-moi ce que l'on, dis-moi ce que nous, dis-moi ce que j'aurais dû faire vers les volets, les fleurs et l'eau, à travers les flots j'abandonnais.


Lyrics submitted by carabine

Volet song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain