Lorsque emportée par de noirâtres flots écumeux
La terre se sublime au dernier regard des malheureux
Et laisse apparaître sous un sinistre clair-obscur
Des entrelacs de racines pourrissantes et impures

Le courroux de l'idée incomprise
La revanche de la larme insoumise
Laissant la vague percuter les rochers
Grondant furieusement pour mourir épuisée

Ce que la raison bergère a si longtemps ignoré
Car à l'emprise des sens caché
Vient de rugir d'une obscure puissance
Tel les vagissements d'une seconde et vengeresse naissance

Vengeresse car bien que présentes et croissantes
Ces racines honnies ne furent que sous-jacentes
Hors de portée d'une masse imméritante et désarticulée
Qui n'aurait été en mesure de saisir leur force révélée

Une vérité hurlée mais de tous ignorée
Qui se voit par l'accomplissement de sa prédiction vérifiée
Et par là même dévoilée aux yeux hagards
Des êtres en chute jurant au hasard

Laisse le corbeau chanter la mort
Et le vautour se délecter du sort
Le cycle immuable s'effectue inévitablement
A travers les âges depuis la nuit des temps


Lyrics submitted by Angel of Metal

Racines Dénudées song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain