estant assis de nuict secret estude,
seul reposé sur la selle d'aerain:
flambe exigue sortant de sollitude,
fait prospérer qui n'est à croire vain.

la verge en main mise au milieu de branches,
de l'onde il moulle & le limbe & le pied:
un peur & voix fremissent par les manches:
splendeur divine. le divin pres s'assied.

le regne humain d'angelique geniture,
fera son regne paix union tenir:
captive guerre demy de sa closture,
long temps la paix leur fera maintenir.

en la frontiere de caussade & charlus,
non guieres loing du fond de la vallee,
de ville franche musique à son de luths,
environnez combouls & grand mittee.

avant long temps le tout sera rangé,
nous esperons un siecle bien senestre:
l'estat des masques & des seuls bien changé,
peu trouveront qu'à son rang vueille estre.

le prochain fils de l'aisnier parviendra,
tant eslevé iusqu'au regne des fors:
son aspre gloire un chacun la craindra,
mais ses enfans du regne gettez hors.

le regne humain d'angelique geniture..


Lyrics submitted by Ice

Nostradamus song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain