KAER

El diablo, el K, soundboy je prends mes marques
laisse mon empreinte sur ce track, kick le système qui me braque,
pille mon esprit chaque jour, guide mon parcours
sans rêves, devoir fermer ma gueule, être aveugle et sourd
On guide tes pas depuis que t’as la taille d’un fœtus
Et si tu refuses c’est comme pour Cuba : le blocus
Check le chorus, le son qu’élève ma troupe,
camarade, comme les zapatistes crient « Viva el Sub’ »
Ensemble, pour contrer cette pénurie, cet amas de conneries
Remballe tes prévisions voici l’intempérie
Pour les esprits lassés d’être affaiblis
Pour les vigilants une nouvelle ère s’établi…


AKRO

Pendant que ton cortex est aux abonnés absents
Je pointe de l’index un nouveau monde adjacent,
mets l’accent sur les frères fichés, s’en fichant
le rap comme penchant afin d’en parler franchement
C’est en s’adaptant au biz’ que la pensée s’organise
Et en s’organisant qu’elle structure mon biz’
Tout est réversible, une flèche peut devenir cible
Change de mode de pensée, rejoins la pensée amovible
Tu déchantes car ici-bas c’est un autre opéra,
les ballerines se soudoient leurs doses de mort aux rats
neurones en diaspora et selon les Q.I.’s
seul un tiers de mes frères pourra gérer sa famille
deux tiers dans l’infamie, tu vois le tableau, comme Pablo
je ne décris pas la merde avec de la peinture à l’eau
c’est dans la pisse, l’abysse, que les fils subsistent, macèrent
le vice dans les viscères…


BALO / L’ENFANT PAVE

Ici le temps est « came », le temps est radioactif
L’agent Pavé, l’agent de sens par temps de pénurie
Attends toi à la délinquance, pense,
Quand l’état part pour la déliquescence,
L’essence du vice c’est le manque de tout, d’atouts
Faire face à la méfiance,
la défaillance des vieilles structures
préparez les points de sutures, nos raps débarquent dans la culture
les morsures de l’aube, le quotidien de la daube
dans laquelle on baigne dans ces piaules où l’on saigne les souris
où par la fenêtre tu vois la rue, c’est pourri
mais sent tu seulement ce qui dans les cœurs se nourrit ?
mais sais tu seulement ce qui dans les cœurs se nourrit ?
la rage au ventre, les âmes s’ouvrent à l’inverse des centres
et même si la misère mentale nous mine
le quart de neg’, le prophète du quart
one two, one two…


SEG

C’est par temps de pénurie d’idées nouvelles, de projets concrets
Qu’on se crée un univers parallèle au sein duquel on procrée
Et tu sais les éloges ça nourrit pas son homme
Le summum est encore loin, acharnés, blindés sont les miens
On n’a pas l’habitude de griller les étapes
Même si aujourd’hui le rap cartonne
On garde le cap ça t’étonne ?
A la vie, à la mort, STARFLAM en mission, assure la production
Maintient sa vision sans rémission.


Lyrics submitted by Akhenaton

Par Temps De Pénurie song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain