REFRAIN

Ecoute ce son qui résiste, ce son qui se défend
ce son qui persiste, c’est un chant militant.
Ecoute ce son qui t’invite, ce son trop puissant.
C’est la sauce qui nous représente, un son de survivant.


BALO

Prends le maquis, évite le lieu où mon rap naquit
au milieu de la “ baftou ” et des shops de Pakis
mec protège tes acquis, le peu qui te reste un avis
le choix, personne ne te le ravit mais dis-moi
pourquoi l’on ne cesse de se bluffer?
Pourquoi l’on ne voit que ces sales voix étouffées?
Croire que l’on n’a pas accès au bien ni au confort
que l’on doive se contenter des miettes comme des médors
mais dehors, les mioches ne voient que seul le biz paye
que le gagne-pain du singe ne se monnaie
l’argent te met devant mais ce n’est pas une finalité
car tôt ou tard, les barreaux finissent par te rattraper
regarde-nous! Risquer nos vies pour des broutilles
alors que le fric n’est qu’un outil qui te sort du fourbi
eh mec! Il est temps de prendre une décision
choisis ton camp ou bien fous le camp !


REFRAIN

Ecoute ce son qui résiste, ce son qui se défend
ce son qui persiste, c’est un chant militant.
Ecoute ce son qui t’invite, ce son trop puissant.
C’est la sauce qui nous représente, un son de survivant.


UMAN

Est, ouest, nord, sud, ça se défend comme partout
ça se défend comme chez nous pour pas tomber à genoux.
Faire au jour le jour histoire de ne pas devenir fou
tracer la voie du samouraï, le tout pour le tout.
On leur rend coup pour coup, on tient debout, on ne lâche pas ;
résiste jusqu’au bout, anti-Babylon soldats.
Tiens-toi droit, vas-y réfléchis 2 fois.
400 ans d’esclavage, tu crois que ça s’arrête là.
Les chaînes les plus solides sont celles qu’on ne voit pas.
Les dépendances les plus sordides, celles qu’on ne sent pas.
Dis-leur : ça ne prend pas, dis-leur : on ne veut pas.
Ils ne nous materont pas, ils ne nous dresseront pas,
on ne se rendra pas, ils ne nous tiendront pas.
Dis-leur qu’on ne te dirige pas. Dis-leur qu’on ne te contrôle pas.


REFRAIN

Ecoute ce son qui résiste, ce son qui se défend
ce son qui persiste, c’est un chant militant.
Ecoute ce son qui t’invite, ce son trop puissant.
C’est la sauce qui nous représente, un son de survivant.


AKRO

L’esprit migrateur, j’exporte la plume
À travers la moiteur et selon les coutumes
Défie l’apesanteur, augmente le volume
Mets dans tes écouteurs de quoi briser l’amertume
Qu’est-ce qui nous lie ? la fume, la thune, le bitume ?
Les frères évoqués à titre posthume
J’écris mes raps comme tu cotises à l’unicef
Sans en connaître ni la portée ni les bénefs
Mon cœur se greffe à un système déjà malade
Mais plus il bat et moins je tombe dans l’embuscade
Intégration ? tout ca n’est qu’une boutade
C’est marche ou crève et les conditions se dégradent
Tu parles d’Afrique noire, d’Europe de l’Est
De dossiers tiroirs mais dis moi qui manifeste ?
Rap contest... j’ai pris les mots en otage
Je te les rends pour chaque enfant à qui on donne un visage.


REFRAIN

Ecoute ce son qui résiste, ce son qui se défend
ce son qui persiste, c’est un chant militant.
Ecoute ce son qui t’invite, ce son trop puissant.
C’est la sauce qui nous représente, un son de survivant.


Lyrics submitted by Akhenaton

Choisis Ton Camp song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain