REFRAIN

Car quand t’es pris dans ce carcan
De cause à effet où s’additionnent tous tes méfaits
Ton boucan, le piquant que tu donnes en répliquant
Ne sert à rien, ici jamais on ne se refait


AKRO

De cause à effets, principe des vases communicants
Le trop-plein de pression te fait danser le french cancan
D’abord une jambe en avant, puis tu tombes c’est navrant
Dans ce carcan enivrant qui consiste à vivre
en livrant un peu plus de coco chaque jour
T’as beau être une lumière on met sur toi l’abat-jour
Puis c’est bon séjour, bonjour aux frères du barreau
Ceux qui en s’en sortant seront peut-être livreurs chez Sbarro
BALO, dis- moi pourquoi tombent à l’eau tant de projets
Pourquoi ce rejet de ma personne malgré le peu que j’ai ?


BALO

Mais tu sais, c’est le peu que l’on possède que l’on dilapide
Dans l’étau que la bête nous consolide
Où les mecs jouent les caïds, pensent comme des droïdes
Et même les plus lucides pour du papier se lapident
Mais tous courent vite au son de la PJ
Font le grand saut et se voient rebondir comme au benji
Mais qu’es-ce qui t’assagit ? stoppe l’hémorragie
Les claquements du loquet ou les pressions que l’on régit, eh !
Ca te fait bander nos histoires d’ordures,
Quand le vice nous capture et que béante est la fracture ?
Les mecs deviennent hystériques devant ce profil
Tant le leurre est futile mais AK tu sais aussi
Qu’il y en a qui se battent pour être autonomes,
sortir de l’indolence, de ce syndrome
Car le biz n’est qu’une étape pour celui qui s’échappe
Du royaume de l’enfer, l’avenir ne se lit pas sur les paumes…
L’avenir ne se lit pas sur les paumes…
L’avenir ne se lit pas sur les paumes.


REFRAIN

Car quand t’es pris dans ce carcan
De cause à effet où s’additionnent tous tes méfaits
Ton boucan, le piquant que tu donnes en répliquant
Ne sert à rien, ici jamais on ne se refait


AKRO

Un lien de causalité, faute de culpabilité
Les types reprochent à la masse de ne pas les habiliter
Manquent d’amabilité, tu vois ce que je veux dire
Quand tu craches sur le monde et que tu voudrais fonder un empire
Que ton cas empire, que tu ne peux remplir tes fonctions
Etre “ de la rue ” puis être à sept heures à la maison
Le poison c’est que lorsqu’on se croise on arbore son blason
Qu’on file du mauvais coton une toison qui devient la cloison


BALO

Dans ce carcan qui broie les faibles car quand
Ce processus d’élimination ressasse dans son boucan
Les clichés ou quand les a priori deviennent a fortiori
La seule issue pour cette catégorie de gens
que l’on représente, les pestiférés
Pour qui les temps sont difficiles comme le chantait Ferré
Et pourquoi s’y référer ? car quand la bête est flairée
Les mecs préfèrent errer, se plaindre, vociférer
Alors je regarde autour, ça ne peut être pire qu’au bled
Y a tellement de portes ouvertes ici, mais malgré ça je cède
Je perds mes rêves, la foi, l’utopie
Chaque fois que je lâche la corde qui me sort de l’entropie


REFRAIN

Car quand t’es pris dans ce carcan
De cause à effet où s’additionnent tous tes méfaits
Ton boucan, le piquant que tu donnes en répliquant
Ne sert à rien, ici jamais on ne se refait


Lyrics submitted by Akhenaton

De Cause A Effet song meanings
Add your thoughts

No Comments

sort form View by:
  • No Comments

Add your thoughts

Log in now to tell us what you think this song means.

Don’t have an account? Create an account with SongMeanings to post comments, submit lyrics, and more. It’s super easy, we promise!

Back to top
explain